Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a limogé lundi le gouverneur de la Banque centrale Rostom Fadli, en poste depuis moins de deux ans, a annoncé le présidence sans préciser les raisons de cette éviction.

 

M. Tebboune “a mis fin lundi aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie (BA), M. Rostom Fadli, et nommé M. Salah Eddine Taleb en remplacement de ce dernier“, a indiqué la présidence dans un communiqué sans plus de précisions.

 

Le nouveau patron de la Banque d'Algérie occupait le poste de secrétaire du Conseil de la monnaie et du crédit au sein de l'institution.

 

Rostom Fadli avait succédé en juin 2020 à l'actuel Premier ministre Aïmene Benabderrahmane à la tête de la Banque centrale, d'abord comme intérimaire, avant d'être confirmé à son poste en septembre de la même année.

 

Quatrième puissance économique du continent africain, l'Algérie --près de 45 millions d'habitants-- est particulièrement exposée aux fluctuations du prix du pétrole du fait de sa dépendance à la rente pétrolière, qui représente plus de 90% de ses recettes extérieures.

 

Elle est aussi confrontée à la hausse des prix des denrées alimentaires et des produits de base depuis l'invasion en février de l'Ukraine par la Russie, principaux fournisseurs de blé du Maghreb.