Plusieurs diplomates du Malawi, accusés de vente illicite d'alcool, se sont vus priés par les autorités sud-africaines de faire leurs valises sous 72 heures, a indiqué vendredi le ministère des Affaires étrangères du Malawi.


Les diplomates devront quitter le pays avec leurs familles, selon le ministère, qui dit "regretter" qu’ils "aient été déclarés persona non grata", mais s'engage à prendre des mesures disciplinaires à leur retour.


Les diplomates mis en cause ont abusé de leurs privilèges diplomatiques et "ont été reconnus coupables de participation à un commerce illicite d'alcool hors taxe", a de son côté indiqué le ministère sud-africain des Relations internationales dans un communiqué.


Pretoria précise que d'autres enquêtes concernant d'autres représentations étrangères en Afrique du Sud "se trouvent à un stade avancé et que des mesures similaires seront prises (à leur encontre) si elles sont reconnues coupables". 


Plusieurs diplomates du Lesotho ont été expulsés jeudi d'Afrique du Sud pour des motifs similaires. Selon les médias sud-africains, ils auraient revendu à des bars et restaurants de l'alcool importé sans payer de droits de douane afin d'empocher la différence.