PUBLICITE

Ban_Cash RTI

Le ministre Adjoumani prend le flambeau du Comité de pilotage de l’Initiative Cacao Côte d’Ivoire – Ghana

Publié le 12 oct. 2022 à 13:15

  • Le ministre Adjoumani prend le flambeau du Comité de pilotage de l’Initiative Cacao Côte d’Ivoire – Ghana

Crédit Photo : Agence ivoirienne de presse (AIP)

Premier président du Comité de pilotage de l’Initiative Cacao Côte d’Ivoire – Ghana (ICCIG) depuis 15 mois, le ministre ghanéen de l’Alimentation et de l’Agriculture, Dr. Owusu Afriyie Akoto, a passé le flambeau à son homologue ivoirien en charge de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, mercredi 12 octobre 2022 à Abidjan.

Lors de la 3e réunion ordinaire qui se déroule au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, le président sortant du Comité de pilotage a précisé que cette passation se déroule avec 12 jours de retard, étant donné qu’elle devrait se faire depuis fin septembre. Il a assuré son successeur, dont il devient le vice-président, de son soutien plein et entier pour l’aboutissement de la lutte engagée pour l’amélioration de l’économie cacaoyère.

"Je voudrais rappeler que ces rencontres périodiques que nous avions initiées sous l’impulsion de nos Chefs d’États, doivent nous permettre, à terme, de dynamiser la filière cacao par des approches inclusives bénéfiques à tous les acteurs de la chaîne des valeurs et, plus précisément, les acteurs les plus essentiels que sont nos braves parents producteurs", a renchéri M. Adjoumani.

Appelant l’ICCIG à plus d’efforts afin de rendre la filière cacao prospère pour les planteurs, le ministre ivoirien a dit pouvoir compter sur la capacité du secrétariat exécutif ainsi que des comités techniques et spéciaux aux fins de proposer des schémas stratégiques qui doivent permettre de développer des solutions efficaces permettant de donner un meilleur prix aux planteurs.

Avec pour secrétaire exécutif Alex Assanvo qui a prêté serment en juin 2021, l’ICCIG est née de la volonté du Président Alassane Ouattara et de son homologue ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, d’offrir de meilleures conditions de vie aux planteurs de leurs deux pays.

Le ministre Adjoumani a également salué le Conseil du Café – Cacao de Côte d’Ivoire et Ghana Cocoa Board, dont les directeurs respectifs, Koné Brahima Yves et Joseph Boahen Aidoo, “ont toujours su trouver des réponses appropriées aux exigences internationales”.

Cette réunion a enregistré la présence de représentants de la République fédérale du Nigeria et également du Cameroun, dans la perspective de l’élargissement de l’ICCIG, pour donner plus de force aux principaux pays producteurs de cacao dans les négociations avec leurs partenaires occidentaux.