U-Roy, le roi des Deejays (DJs), une légende incontestée du Toasting, a déposé définitivement le micro. L’annonce de la mort de l’auteur de l’intemporel hit ‘’ Go there natty dread’’ ne finira jamais de peiner les mélomanes et bien d’autres stars de la scène reggae.


Ses confrères lui rendent hommage sur les réseaux sociaux. "Une véritable inspiration qui a traversé le chemin de nombreuses générations et qui a créé un son qui vivra pour toujours!", a lâché Ali Campbell, chanteur et membre fondateur du groupe UB40.

Shaggy a, pour sa part, déclaré sur compte instagram : "aujourd'hui, nous avons perdu l'un de nos héros !! Une vraie légende dans le monde du dancehall / reggae". Artiste jamaïcain Ewat Beckford, plus connu sous le nom de scène U-Roy, est décédé mercredi à l’âge de 78 ans, d’après le label de musique Trojan Records. Aucune information, jusque-là, n’a été donnée sur la cause de sa mort.


Né à Jones Town en 1942, c’est à l’âge de 14 ans qu’il commence à mixer des morceaux  et en 1961 sa carrière musicale débute quand il intègre le "sound system" de Dickie Wong et son label "Tit for Tat".

A cette époque, par manque de moyens et n'ayant pas accès aux salles de spectacles et aux clubs, les Jamaïcains plus modestes se rassemblaient dans des "sound system" pour diffuser leur musique dans la rue. Un concept qui devient extrêmement populaire et lucratif en Jamaïque.


À la fin de la décennie, U-Roy est considéré comme l’un des meilleurs DJs de Kingstown, aux côtés de King Tubby et son célèbre "sound system" Hometown Hi-Fi. Sa technique particulière du « toasting », consistant à parler et chanter sur des rythmes reggae/dancehall, fait de lui l’un des artistes les plus populaires de la capitale. Dans cet élan il s’essaye à de nouveaux genres comme le Dub, avec les légendes Lee Scratch Perry et Peter Tosh. U-Roy en profite pour mettre en place son propre « sound system » baptisé «Stur Gav», qui a permis de lancer la carrière de plusieurs stars jamaïcaines.