Invité de Peopl’emik ce lundi 22 février 2021, Frédéric Ehui dit Meiway, a parlé de ses rapports avec les autres artistes ivoiriens et porté un regard sur les productions de ces derniers. Il a suggéré qu’Alpha Blondy fasse du reggae à l’ivoirienne. 


Répondant sans aucune réserve aux questions des chroniqueurs de l’émission à polémique de LA 3, Meiway a décrit Alpha Blondy comme une fierté ivoirienne mais n’a pas manqué d’ajouter qu’« il faut qu’il ivoirise son reggae ». Pour le faiseur de "Zoblazo", le reggae est une musique jamaïcaine que l’icône Alpha Blondy peut adapter aux rythmes ivoiriens.  


Le "Professeur Awolowo" se dit investi d’une mission : "J’ai un devoir, c’est de dire ce qui n’est pas bon aux plus jeunes" clame-t-il. Il s’est aussi exprimé sur ses rapports personnels avec A’salfo et Gadji Celi.


"A’salfo, on ne s’entendait pas. C’est vrai qu’il y’a eu quelque chose que je n’ai pas aimé mais c’est passé. Aujourd’hui nos rapports sont cordiaux" a-t-il laissé entendre sans expliquer le différend entre le leader du groupe Magic System et lui.


Pour ce qui est du cas de Gadji Celi, il a précisé être en contact avec ce dernier même s’ils ne seraient plus proches comme par le passé. "On est en contact… La dernière fois, c’est moi qui l’ai appelé" a-t-il précisé.




Pour rappel, Meiway a commencé sa carrière en Côte d'Ivoire au début des années 1980 comme musicien amateur au sein de diverses formations. Son premier album "Ayibebou", sorti en 1989, a connu un franc succès, se vendant au-delà des frontières ivoiriennes. Il compte à ce jour plus de trente (30) années de carrière avec 13 albums.