Le Premier ministre, Hamed Bakaoyoko, se "porte bien" , a assuré, mardi 23 février 2021, la ministre Kandia Camara, en pré-campagne pour les législatives du 06 mars 2021, dont elle est candidate et tête de liste du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) dans la commune du maire Hamed Bakayoko.

 

"Le lundi 22 février, j’ai eu le maire au téléphone et quand on a parlé de cette cérémonie, il m’a demandé de vous réitérer ses remerciements et de vous rassurer qu’il va mieux, beaucoup mieux (…) et que grâce à vos prières et bénédictions il est en train de se reposer pour revenir d’aplomb pour reprendre le travail de développement d’Abobo", a affirmé Kandia Camara, soulignant que les populations d’Abobo peuvent continuer de "compter sur lui et lui faire confiance".

 

Maire de la commune d’Abobo, le Premier ministre, Hamed Bakayoko, avait fait sa dernière apparition publique, affaibli, lors du lancement de la campagne de Kandia Camara, le mercredi 10 février 2021, à la salle des mariages de la mairie d’Abobo, où il avait porté sa caution et son soutien à la candidate Kandia Camara et à sa liste de six candidats aux prochaines législatives.

Le Premier ministre suit, depuis jeudi 18 février 2021, des examens et un repos à Paris.

 

Candidate, tête de liste du RHDP, la ministre Kandia Camara s’adressait aux populations du Grand Ouest dans un quartier de la commune d’Abobo où elle brigue le poste de député.

 

"Les recettes de la mairie sont insuffisantes, mais c’est le gouvernement qui finance le programme spécial du président de la République pour le cas particulier d’Abobo. Abobo tient tellement à cœur au président Alassane Ouattara qu’il a envoyé l’un de ses plus vaillants enfants, Hamed Bakayoko, pour la réalisation de ces infrastructures dont nous sommes tous fiers", a dit la candidate, citant les routes bitumées, les solutions aux problèmes d’eau, d’électrification, de salles de classe, de centres de santé.

 

En portant leur choix sur sa personne, Abobo disposera d’un député qui ne construit pas des routes ou des ponts mais qui a "les relations" pour aller défendre leurs réoccupations auprès du président de la République et de son Premier ministre, a promis la candidate Kandia.


Elle rencontrait les chefs de communautés, chefs traditionnels et guides religieux originaires du Grand Ouest, en présence du député de Facobly, Evariste Méanbly et du président de l’Association nationale des chefs de communautés, chefs coutumiers et notables de Côte d’Ivoire, Tchiffy Yoro Mathias.