Un atelier de formation sur la ‘’participation des femmes à la prévention des conflits électoraux en période et contre la Covid-19 à Divo’’ a été organisé le vendredi dernier au Collège Moderne de Boudoukou (Divo).


C’est une initiative de l’ONG Christ dans le but d’assurer une pleine participation des femmes dans la prévention des conflits électoraux et de la Covid-19, durant les élections législatives du 06 mars 2021 à Divo. Au cours de ces assises, plusieurs associations communautaires de femmes et de la société civile ont pris part à des sessions plénières animées par des spécialistes en prévention, gestion de conflits et en sensibilisation sur les mesures barrières.


Ces conférences ont été suivies par des modules, focus group et techniques de médiation sur les enjeux des élections législatives et les solutions pour éviter les violences ainsi que la propagation de la Covid-19 durant ce processus électoral.


Téléchargez l’application RTI Info : https://bit.ly/3koHwX3


Entre autres thématiques sur lesquelles les femmes ont été instruites, quelles actions des femmes pour des élections sans violences à Divo ? Quelles actions des femmes pour prévenir les conflits électoraux à Divo ? Comprendre les conflits électoraux: enjeux, défis et causes. Quelles actions des femmes pour réduire les risques de propagation de la Covid-19 durant les élections à Divo?


"Nous sommes convaincus que les femmes sont incontournables dans la gestion des conflits. En effet, sensibiliser une femme, c’est parler aux oreilles des hommes, des jeunes, des enfants, et de toute la société. Merci à vous femmes, des différentes communautés, de la société civile, qui avez vu la pertinence, l’importance de notre invitation", a déclaré Suzanne Bossé, présidente de l’ONG Christ. Selon elle, il s’agit de préparer la femme socle de la cohésion familiale à afficher un nouveau comportement et mieux à dire non au recours à la violence comme expression de mécontentement politique dans le département de Divo.


"Les femmes de Divo sans distinction d’ethnie, de religion et de parti politique doivent désormais être des vecteurs de messages de sensibilisation à la paix, au respect et à la préservation de cohésion communautaire", a-t-elle ajouté. Œuvrant à la promotion et la protection de la femme, l’Ong Christ a décidé d’orienter son plaidoyer à Divo, chef-lieu de la région du Lôh Djiboua, qui fut l’un des épicentres des violences électorales qui ont survenu en Côte d’Ivoire pendant le processus de l’élection présidentielle d’octobre 2020.