Les équipes d’Issia Wazi et de Williamsville athétic club (WAC) plaident pour une décision juste et équitable, suite à l’annonce de leur relégation en ligue 2 décidée par le Comité de normalisation de la Fédération ivoirienne de football (FIF) à l’issue de la rencontre avec les clubs et les groupements d’intérêts.


Ces équipes classées 13e et 14e après la 20 journée disputée, souhaiteraient que le Comité de normalisation s’allie la décision prise par le bureau exécutif de la FIF, le 25 juin 2020. Au regard de la crise sanitaire du COVID-19, il avait décidé de déclarer vainqueur le Racing Club d’Abidjan et le FC San-Pédro, gage d’une qualification en coupe africaine, et de ne reléguer aucune équipe en ligue 2 au terme de la saison sportive 2019-2020.

Pour la présidente d’Issia Wazi, Ginette Ross, cette décision qui profite aux clubs du haut tableau doit également profiter aux clubs logés au bas du tableau sans « discrimination ». Elle a signalé que son club a commencé à préparer l’après saison en recrutant des encadreurs sportifs et des athlètes de hauts niveau répondant au profit recherché pour la ligue 1.


Des contrats ont été signés, les licences des joueurs ont même été qualifiées pour la ligue 1 portant sur plus du 2/3 de l’effectif pour la nouvelle saison, a-t-elle justifié, lors d’une conférence de presse qui a enregistré la présence de présidents de ligue 2 et ligue 3.

Dans le même sens, le président du WAC, Koné Aboubakar, a demandé au Comité de normalisation de se pencher sur la situation. Faisant observer que le WAC est plus fort dans le "money time" et qu’en six journées, tout était encore possible de rejoindre l’élite dans le haut du tableau.


Les présidents des clubs de ligue 2 et ligue 3 notamment, la Renaissance club de Yamoussoukro et l’ISCA ont également plaidé pour le respect des décisions prises le 25 juin 2020 et approuvée par les membres actifs de la FIF lors de l’Assemblée générale du 04 juillet 2020 à Yamoussoukro. Principalement, celle de faire disputer des matchs de montée en ligue 1 et 2.

Un comité a été nommé par la Fédération internationale de football association (FIFA), le 14 janvier, et est composé de la présidente, Dao Gabala Mariam, du professeur émérite de droit, Martin Bléou et Maître Adou Abé Simon comme membres.

Ce Comité aura à veiller à la relance du championnat national de football, à gérer les affaires courantes de la Fédération ivoirienne de football, mais également à réviser partiellement les textes de la faîtière, notamment les statuts et le code électoral qui devront être adoptés par l’Assemblée générale de la FIF.