Après trois jours de travaux menés par les experts du secteur des télécommunications, de la poste et des TIC, la deuxième édition des Assises du numérique a refermé ses portes le vendredi 19 février 2021. Cette rencontre tenue autour du thème : "Bilan et perspectives, 7 ans après la réforme du secteur des télécoms / TIC et de la poste" a permis de passer en revue le secteur de l’économie numérique en Côte d’Ivoire. Et ce sur le plan institutionnel et réglementaire qu’opérationnel, afin de mieux cerner les forces et faiblesses et de dégager les visions pour le développement du domaine du numérique.


"Je voudrais vous remercier pour l’implication et la forte participation aux travaux de cette deuxième édition des Assises du numérique, durant trois jours de travaux intenses en plénière et en atelier, vous avez dressé le diagnostic de l’économie numérique et de la poste et dégagé les perspectives pour un avenir radieux du secteur" a indiqué Guibessongui N’Datien Sévérin, Commissaire général des Assises aux acteurs du numérique, représentant le Ministre de l’économie numérique et de la poste.


En prononçant son discours à la séance de clôture, le Directeur de cabinet du Ministère de l’économie numérique et de la poste a souligné que le rapport des travaux des différentes commissions et les recommandations qui ont été dégagées seront analysés dans le but de définir des politiques pour le développement du secteur des télécommunications, des TIC et de la poste.


"Ces recommandations doivent être pour nous une boussole qui orientent et éclairent l’action du secteur public et des acteurs et décideurs du secteur privé de l’écosystème du numérique » et d’ajouter que le défi du numérique doit être relevé par les décideurs et citoyens, consommateurs du numérique. "Désormais il faudrait que nous soyons acteurs et non spectateurs du numérique, tel doit être notre devise" a ssuggéré Guibessongui N’Datien Sévérin.  


Parallèlement aux travaux des ateliers en commission, plusieurs panels se sont articulés autour des thématiques de l’économie numérique, des services financiers mobiles et postaux, l’accès à l’internet, la protection des données à caractère personnel et la gouvernance électronique.


Selon Guy Michel Kouakou, Président du Secrétariat technique de la deuxième édition des Assises du numérique a indiqué que plus de 231 participants en présentiel et 1500 en ligne dans 8 autres pays dont les Etats-Unis, la France, le Rwanda et le Royaume-Uni ont été enregistrés au cours de ces Assises, en raison du contexte sanitaire de la Covid-19.