PUBLICITE

Ban_Cash RTI

L’Alliance ICC renforce les capacités de 22 entrepreneurs des Industries Culturelles et Créatives (ICC) de Côte d’Ivoire

Publié le 23 oct. 2022 à 09:50 Modifié le 23 oct. 2022 à 10:09

  • L’Alliance ICC renforce les capacités de 22 entrepreneurs des Industries Culturelles et Créatives (ICC) de Côte d’Ivoire

Ils sont 22 à avoir reçu le jeudi 20 octobre 2022 à l’Institut Français (Abidjan/Plateau), leur parchemin à l’issue d’une formation délivrée dans le cadre du programme Alliance ICC. Ces entrepreneurs qui évoluent dans les secteurs de la mode et du design, de l’audiovisuel, des jeux et films d’animation, de la musique, de l’édition, ont bénéficié d’un accompagnement sur mesure pour mieux développer leur business.

Durant 6 à 8 mois deux cohortes de 10 et 12 jeunes entrepreneurs, ont bénéficié de formation dans le cadre du programme Alliance ICC. Alliance ICC est un réseau ayant pour objectif de fédérer une communauté́ solide d’entrepreneurs et de professionnels des ICC en Côte d’Ivoire et à faciliter leur accès à des opportunités de développement.

Lancé en 2020, et malgré la crise sanitaire, le programme est allé jusqu’à sa fin, devenant un label, une référence. "Il fait dialoguer des acteurs, des compétences, des métiers positivement, durablement vers l’avenir et c’est remarquable", a dit Benoit Verdeau, premier conseiller de l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire.

En deux ans, c’est près de 30 ateliers qui ont été organisés, alternant formation théorique, pratique et interactive.

"Nous sommes fiers du réseau que nous avons pu mettre en place", se réjouit Teddy Roux, directeur Afrique de l’ouest de ES Partners. Il a ajouté qu’à travers ce programme, les bases de quelque chose de grand venait d’être posées. "Nous avons démontré que ces industries peuvent servir à l’art, à la culture".

Rehaussant de sa présence la cérémonie, la Ministre de la Culture, Françoise Remarck, a salué la qualité du projet sur lequel elle a travaillé. "C’est le premier incubateur dédié aux ICC en Côte d’Ivoire. A chaque appel à candidature c’est plus de 200 personnes qui ont répondu. Il a fallu un jury pour faire les sélections et des entrepreneurs qui acceptent de passer 8 mois de formation, avec humilité", dit-elle.

Si Alliance ICC a permis aux entrepreneurs sélectionnés de mieux s’organiser et de se faire un réseau, ces derniers ont confessé qu’il leur manque le financement pour grandir. "Notre souhait, c’est que le programme fasse la mise en relation avec certains investisseurs, ou qu’il serve d’aval auprès des banques", a plaidé Charles Abyce.