PUBLICITE

Mahama Coulibaly, Président de la FIBB : " Il est temps que le basket-ball soit regardé autrement dans notre pays"

Publié le 6 sept. 2022 à 08:03 Modifié le 30 sept. 2022 à 08:04

  • Mahama Coulibaly, Président de la FIBB : " Il est temps que le basket-ball soit regardé autrement dans notre pays"

Mahama Coulibaly est le Président de la Fédération ivoirienne de basket-ball (FIBB). Après la qualification des Eléphants basketteurs pour le prochain mondial, il s'est pronncé sur cet exploite et expliqué une fois de plus sa vision pour ce sport en Côte d'Ivoire.

Avec le recul, comment analysez-vous la dernière fenêtre de la Fiba qui a eu lieu les 26, 27 et 28 août au Palais des Sports de Treichville ?

Il faut dire que nous sortons de cette compétition soulagés. Nous sommes surtout satisfaits de la réalisation de nos objectifs. Avant tout, nous devons remercier le Seigneur qui a permis tout cela, mais aussi toutes ces personnes, qui de près ou de loin, ont apporté leur contribution. Merci à toute la Côte d’Ivoire qui, dans toute sa composante, s’est levée pour faire de cet événement un succès. A ces remerciements, j’associe les joueurs et leurs encadreurs qui nous ont rendus fiers. Mais ce n’est qu’une partie des objectifs qui a été atteinte. Le travail continue. Nous irons au Mondial pour exposer la Côte d’Ivoire qui gagne et qui se développe. Le but de tout le travail que nous abattons est de faire en sorte que, dans ce grand pays de sport qu’est la Côte d’Ivoire, l’on puisse avoir un regard nouveau sur le basketteur. Que le basket-ball soit regardé autrement dans notre pays.

Comment avez-vous vécu cette période importante de la vie du basket-ball ivoirien ?

Je l’ai vécu avec beaucoup d’intensité, de passion... C’était assez dense. Nous étions au four et au moulin. Il fallait rester éveillé et gérer au mieux toutes les difficultés qui se présentaient à nous. Au-delà de la production sportive, il y avait l’organisation, la réhabilitation du salon présidentiel, l’adhésion du public, le satisfecit de la Fiba. Aucune œuvre humaine n’est parfaite. Mais nous sommes très heureux de savoir que tout s’est bien déroulé et que notre équipe s’est montrée à la hauteur des débats.

Vous avez mis beaucoup de moyens dans l’organisation de cette fenêtre...