PUBLICITE

Ban_Cash RTI

Un Sommet panafricain du théâtre et du 7eme Art prévu les 24, 25 et 26 octobre 2022 à Yamoussoukro

Publié le 3 oct. 2022 à 08:19

  • Un Sommet panafricain du théâtre et du 7eme Art prévu les 24, 25 et 26 octobre 2022 à Yamoussoukro

Une rencontre panafricaine entre professionnels et amateurs éclairés du théâtre, du cinéma et de l’audiovisuel est prévue les 24, 25 et 26 octobre 2022, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix à Yamoussoukro.

Cette annonce a été faite au cours d’une conférence de presse qui a eu lieu le vendredi au 2 Plateaux à Cocody (Abidjan), par la présidente du comité d’organisation de cet évènement, Aïcha Toudonou, Etudiante en master 2 communication marketing publicité, actrice de cinéma, présidente du Réseau des jeunes cinéastes actifs d’Afrique.

Selon Aïcha Toudonou, l’idée est partie de la volonté de valoriser le potentiel de la jeunesse africaine en matière d’art et d’innovation par le truchement de la culture. Et ce, aux fins d’apporter une réponse aux problèmes urgents d’employabilité et d’éducation par le cinéma.

Dans cette optique, l’association des Bénévoles pour le développement social (AVSD) ayant à son actif certains jeunes cinéastes innovateurs, en partenariat avec la société de Distribution internationale des films et fictions d’Afrique (DIFFA), a décidé d’organiser le Sommet panafricain du théâtre et du 7eme Art (Som’Art 2022) dont le thème : "les métiers d’art et de l’audiovisuel un secteur d’espoir pour les jeunes, état des lieux et perspectives".

"Le Som’Art a pour but d’impliquer les jeunes femmes et hommes dans la recherche des stratégies de développement pour mener à bien l’expansion et la promotion du théâtre et du cinéma en Côte d’Ivoire et à l’international pour faciliter leur insertion professionnelle", a déclaré Aïcha Toudonou, initiatrice de ce projet.

Elle en a profité pour indiquer que la cible du Som’Art, qui attend plus de 1000 participants, est constitué d’un public mixte dont la tranche d’âge varie entre 18 et 70 ans.

"Ce sont, entre autres, les acteurs de développement de l’industrie des métiers de l’art, les personnalités, étatiques, les institutions, les sommités, entreprises exerçant dans le domaine de la culture ainsi que les jeunes de toutes obédiences", a-t-elle souligné.

Il faut souligner que les assises de première édition du Som’Art vont se tenir devant plus de 500 jeunes parmi   lesquels 50 seront sélectionnés pour une formation aux métiers du théâtre et du cinéma. La sélection se fait en ligne à partir du 1er octobre 2022.  

Au programme de cette messe panafricaine du théâtre et cinéma (FESPACO, version ivoirienne), il y aura des conférences, panels, masters class, visites de stands, visites touristiques à Yamoussoukro et Daloa (ville du parrain), un match de gala entre comédiens et cinéastes et un diner gala

Par ailleurs, l’adhésion du ministère de tutelle a été traduite par la présence à ce lancement officiel d’Ibrahima Doumbia, sous-directeur chargé de l’exploitation à l’Office nationale du cinéma en Côte d’Ivoire (ONCC).

 Il a assuré que son département ministériel encourage toutes les initiatives qui peuvent permettre au cinéma ivoirien de faire un bond qualitatif.

"Et ce travail est en train d’être fait par le Som’Art. Ce qui nous amène à soutenir ce sommet à travers une modeste contribution pour que le Som’Art soit un succès", a-t-il indiqué.

La conférence de presse de lancement du Sommet panafricain du théâtre et du 7eme Art a été rehaussée par la présence de l’Honorable Amaral Fofana, député de Daloa et parrain de cette édition et de Kané Mahoula, Cinéaste et de coach du Som’Art