Le livre du Docteur Aka Elété intitulé : « La problématique de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire-La dernière guerre contre la pauvreté et le chômage », a été présentée au grand public, ce jeudi 20 janvier, à la Maison de l’Entreprise d’Abidjan-Plateau, siège du Patronat ivoirien.


A travers ce livre de 180 pages, édité par les Editions Harmattan, L’auteur Aka Elété, par ailleurs, Président honoraire de l’Union patronale de l’enseignement privé (UPESUP), fait le diagnostic de l’entrepreneuriat dans un contexte de pauvreté et chômage en Côte d’Ivoire.


 En guise de solution, le Docteur Aka Elété, propose, qu’il y ait une révolution entrepreneuriale en Côte d’Ivoire pour, dit-il "lutter de façon durable et efficace contre la pauvreté et le chômage".


S’agissant de la dernière guerre contre la pauvreté et le chômage, l’écrivain et promoteur d’établissement supérieur privé dont le groupe ESCOGET, a adopté une posture rétrospective relative aux différentes guerres, crises économiques et sociopolitiques que le pays a connues.


Ces remous sociaux, selon lui, "ont entrainé la destruction d’entreprises privées ayant pour corollaire l’accroissement du taux de chômage et la pauvreté".

A en croire, le Docteur Aka Elété, "la pauvreté et le chômage constituent une véritable bombe à retardement". Continuant sur lancée, il a indiqué que "si l’on n’y prend garde et que l’Etat ne prend pas des dispositions appropriées, elle peut avoir des conséquences désastreuses pour le pays".


"La seule grande arme dont dispose les pouvoirs publics, c’est l’entrepreneuriat dont la maitrise efficiente de ses différentes dimensions peut aider à gagner cette guerre et aller à l’émergence en toute sécurité", a-t-il déclaré.

Né en 1953 à Assinie Mafia (Côte d’Ivoire), Dr Aka Elété qui fait partie des pionniers du marketing en Afrique, dans sa démarche argumentative, a su faire le constat suivant : "La recherche en matière d’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire est encore embryonnaire, bien qu’elle est suscitée beaucoup d’espoir dans les années 70". Avant d’ajouter "la création d’entreprise qui est au cœur de l’entrepreneuriat, les échecs successifs et répétés et les maigres résultats enregistrés depuis cette période, ont fini par convaincre de l’immensité du travail qu’il reste à faire dans ce domaine".


Membre du Conseil d’administration de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), Docteur Aka Elété encourage les décideurs publics à renforcer et à accroitre l’efficacité des structures étatiques d’appui à la création d’entreprise et à la promotion de l’auto-emploi, de micros et petites moyennes entreprises (PME) et surtout à repenser le modèle économique qui a été appliqué jusqu’à maintenant.


Notons, par ailleurs, que cette cérémonie de dédicace a été placée sous le patronage du professeur Adama Diawara, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS), qui s’est réjoui du fait que ce livre tente d’apporter des réponses à la question de l’entrepreneuriat.


Cette problématique qui insiste sur le fait que la nouvelle orientation, en matière académique, consiste pour les diplômés à évoluer de façon autonome et durablement sur le marché du travail.


 "La Côte d’Ivoire ne peut plus se payer le luxe d’avoir d’un côté les structures de formation et de l’autre côté les entreprises. En réalité et ce qui doit être, l’entreprise doit être une continuité de la formation dispensée par les universités et grandes écoles", a fait savoir Adama Diawara.


Quant à Jean-Marie Ackah, président de la CGECI, qui a rédigé la préface du livre, il a au nom du conseil d’administration du Patronat, a adressé ses remerciements au ministre Adama Diawara, à l’auteur, ainsi qu’à toutes les illustres personnalités présentes à cette cérémonie.


Il n’a pas manqué de réitéré l’engagement de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) de toujours porter la question de l’entrepreneuriat au centre de ses priorités.