Le ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana a effectué une visite, mercredi 22 décembre 2021 au parc national du banco, véritable trésor écologique de 3.438 hectares, situé au cœur de la capitale économique ivoirienne en vue de chercher des solutions pour le rendre attractif.

 

Selon une note d’information transmise à l’AIP, il s’est agi d’une visite guidée et d’un camping de nuit agrémenté par de nombreuses activités de divertissement. Au menu, une double randonnée pédestre et en VTT (Vélo tout terrain), barbecue, diner sous appatam, shopping souvenirs, animations culturelles et artistiques autour d’un feu de camp…

 

Satisfait de cette forêt luxuriante avec une pureté de l’air qui emplit cette réserve écologique, le ministre Siandou Fofana a souhaité que les programmes d’enseignement scolaires puissent intégrer obligatoirement la visite des sites tels que le parc du Banco. "La notion de préservation de cet important patrimoine doit être inculquée à la base de l’éducation", a-t-il préconisé.

 

En outre, il a réitéré sa volonté de poursuivre avec son collègue de l’Environnement et du Développement Durable, le programme de réhabilitation des infrastructures du parc national du Banco assurant que toutes ces commodités seront déployées à l’intérieur du parc sans en affecter la valeur écologique et naturelle.

 

"Nous comptons aller au-delà en créant des produits dérivés qui alimentent la boutique rénovée du parc, construire des tentes, des zones de barbecue et de détentes qui comprennent des jeux de loisirs, des parcours sportifs", a-t-il annoncé.

 

Cette forêt abrite 864 espèces répertoriées d’arbres, des silures de plus d’un mètre pour plus de 100 kg, un exemple édifiant de la croissance que peut atteindre certaines espèces animales dans leur milieu naturel, loin de l’oppression humaine.