Le 30 juin 1960, jour de la proclamation de l’indépendance de l’ex-Congo belge, Patrice Lumumba entre dans la légende avec un discours aux mots très forts contre le racisme des colons. À la mi-septembre de cette année, il est renversé par un coup d’État et exécuté le 17 janvier 1961. Son corps est ensuite dissout dans de l’acide. 61 ans après cette tragédie, seul une dent, a été retrouvée, puis transféré sur sa terre en République Démocratique du Congo.