Pour l’avancée de la démocratie en Côte d’Ivoire, opposition et parti au pourvoir entendent jouer leur partition. Lors de la rentrée solennelle 2021, le président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, a promis de doter l’institution d’un nouveau statut, accentuer le contrôle de l’action gouvernemental et favoriser l’accroissement des pouvoirs des députés. Dans ce dossier, Éric Goré, nous explique, les enjeux de la nouvelle législature ivoirienne.