PUBLICITE

Ban_Cash RTI

Cette vidéo ne montre pas des Français détruisant des pick-up avant de quitter une mine au Burkina Faso

Publié le 18 nov. 2022 à 16:03

  • Cette vidéo ne montre pas des Français détruisant des pick-up avant de quitter une mine au Burkina Faso

Des Français qui s'apprêtent à quitter la mine de Perkoa au Burkina Faso et détruisent les véhicules en réponse à la nationalisation du site ? C’est ce que soutiennent de très nombreux internautes qui partagent une vidéo virale sur Facebook et Twitter où l’on voit un bulldozer détruisant deux pick-up. Attention, la mine de Perkoa n’est pas exploitée par une entreprise française, mais canadienne.

"La réaction des Français avant de quitter le Burkina Faso : voilà les responsables de la mine de Perkoa au Burkina, qui détruisent leurs véhicules avant de partir". Voici le texte qui accompagne une vidéo montrant la destruction de deux pick-up par un bulldozer. Selon plusieurs publications (123...) sur Facebook et sur Twitter, les faits se sont déroulés dans la mine de Perkoa. Cette destruction de pick-up serait un acte de colère ou de représailles à la présumée décision du Burkina Faso de nationaliser ses mines, indique cette autre publication en anglais sur Twitter.

Capture d'écran Facebook réalisée le 17 novembre 2022
Capture d'écran Facebook réalisée le 17 novembre 2022

Qui exploite la mine de Perkoa ?

Une recherche par mots-clés "exploitation mine de Perkoa" puis "entreprise mine de Perkoa Burkina Faso", nous permet de constater que la mine de Perkoa qui produit du zinc est exploitée par le Canadien Trevali Mining Corporation, spécialisée dans l'exploitation, le développement et l'extraction du zinc.

Cette entreprise exploite notamment les mines de Rosh Pinah en Namibie (zinc-plomb-argent), Caribou au Canada (zinc-plomb-argent) et Perkoa au Burkina Faso (zinc), peut-on lire sur son site internet. Trevali Mining Corporation détient 90% de cette mine via sa filiale Nantou Mining Burkina Faso S.A, mais plus pour très longtemps. Dans la section dédiée à l’actualité de l’entreprise, Trevali Mining Corporation annonce la liquidation de la mine.

"Suite au communiqué de presse du 6 octobre 2022 de la Société, le Tribunal Judiciaire de Commerce du Burkina Faso a accordé une ordonnance prévoyant la liquidation de la filiale Nantou Mining Burkina Faso S.A. ("Nantou Mining"), détenue à 90% par la Société. Un liquidateur a été nommé par le Tribunal Judiciaire et il est prévu que l'avis de cette nomination soit publié dans les journaux locaux conformément aux lois applicables et aux termes de l'ordonnance de liquidation", peut-on lire sur le site de l’entreprise.

Dans cette communication, l’entreprise précise que "le liquidateur a la responsabilité de la gestion des affaires de la mine de Perkoa et de sa filiale Nantou Mining". En d’autres termes, Trevali n’exerce plus de contrôle opérationnel sur la mine de Perkoa. Selon l'Agence Ecofin, cette liquidation s'explique par le fait que l’entreprise est en faillite au Burkina Faso mais également au Canada. "L’inondation meurtrière survenue plus tôt dans l’année à Perkoa a entrainé des difficultés financières insurmontables. Les activités sont à l’arrêt sur le site de la mine entrée en production en 2013 et qui a livré 161 millions de livres de zinc l’année dernière", précise l'Agence.

Lire le suite sur AFP Factuel