PUBLICITE

Ban_Cash RTI

Le ministre Epiphane Zoro décline ses priorités 2023 pour la lutte contre la corruption

Publié le 23 janv. 2023 à 09:16

  • Le ministre Epiphane Zoro décline ses priorités 2023 pour la lutte contre la corruption

Le ministre de la Promotion de la Bonne Gouvernance et de la Lutte contre la Corruption, Zoro Epiphane Ballo a engagé ses collaborateurs dans une feuille de route claire dans la lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire, jeudi 19 et vendredi 20 janvier 2023 à Jacqueville.

Au cours d’un atelier bilan des activités 2022 et de présentation des actions 2023, M. Zoro a annoncé à ses collaborateurs que la Côte d’Ivoire va abriter en juin 2023, un forum avec la Banque mondiale, une première en Afrique et dont le ministère est co-organisateur. Pour la réussite de l’évènement, il a demandé à chacun des agents à s’impliquer effectivement.

Le ministère entend signer au cours de l’année des mémorandum d’entente avec les agences de notation telle que Transpenrancy International et Mo Ibrahim, mobiliser les Etats parti à adhérer à l’Académie internationale de lutte contre la corruption (IACA), créer au cœur de la capitale politique un institut national de leadership transformateur, réaliser une enquête nationale sur la perception de la corruption, poursuivre et intensifier les opérations coup de poing.

Le ministre Zoro Epiphane s’engage à déployer le plan national de formation à l’attention des acteurs du développement local, de la société civile, des responsables d’entreprises publiques et d’organes de presse, des responsables des organes de contrôle, des responsables des régies financières ainsi que des partis politique.

Aussi prépare-t-il  en Conseil des ministres une communication pour la prise d’un décret portant obligation de mise en conformité des entités publiques et privés et d’un autre portant protection des lanceurs d’alertes.

Le membre du gouvernement souhaite rendre opérationnel la note conceptuelle des mécanismes et outils de valorisation et de promotions des compétences nationales en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, organiser des actions de sensibilisation et d’éducation dénommées "les rencontre anti-corruption", contribuer à l’animation des comités locaux de lutte contre la corruption.

Tous ces projets et actions feront l’objet d’un chronogramme précis ainsi que d’un budget y afférent conformément à la feuille de route 2023 du gouvernement.

Durant l’année 2022, ce sont 35 projets et actions qui ont été exécutés suivant cinq  grands axes d’intervention entre autres la consolidation du cadre institutionnel et opérationnel de la gouvernance et de la lutte contre la corruption, la promotion de la transparence, le renforcement de la coopération internationale et du partenariat, le tout, avec 96% de taux de réalisation.