PUBLICITE

Ban_Cash RTI

L’année scolaire 2022-2023 dans les Institutions de Formation et d'Education Féminine, placée sous le signe d’une formation de qualité

Publié le 19 oct. 2022 à 09:55

  • L’année scolaire 2022-2023 dans les Institutions de Formation et d'Education Féminine, placée sous le signe d’une formation de qualité

Crédit Photo : SERCOM ministère de la femme, la famille et de l’enfant

L’institution Marie-Thérèse Houphouët-Boigny d’Adjamé a abrité le lundi 17 octobre 2022, la rentrée solennelle des Institutions de formation et d’éducation féminine (IFEF). L’année scolaire 2022-2023 dans ces centres spécialisés est placée sous le signe d'une formation de qualité, selon Diarassouba Moussa, Directeur de Cabinet de la ministre de la femme, la famille et de l’enfant, Nassénéba Touré.

Représentant la Ministre Nassénéba Touré à cette cérémonie, le Directeur de Cabinet, Diarassouba Moussa a rappelé le rôle capital de ces institutions.

Pour lui, "Elles constituent une véritable opportunité de prise en charge éducative et d’émancipation pour les populations féminines analphabètes ou déscolarisées de la Côte d’Ivoire".

Continuant sur sa lancée, il a surtout insisté sur l'importance que revêt ces institutions dans le développement du capital humain et économique de la Côte d’Ivoire.

"Ces formations visent leur autonomisation et insertion socioprofessionnelle à travers des activités génératrices de revenus telles que la couture, la pâtisserie, la broderie main et machine, le crochet, l’art floral et la décoration. Pour relever ces défis de formation et d’encadrement, les IFEF disposent de calendriers d’activités et s’appuient sur des directives pour mener à bien leurs actions", a-t-il ajouté.  

Il a instruit au nom de Madame la Ministre Nassénéba Touré, le personnel d'encadrement des IFEF de prendre connaissance des Directives pour l’année scolaire 2022-2023 afin de répondre efficacement aux objectifs et indicateurs fixés.

 A cet effet, une copie de ce document a été remise à chacun des responsables des IFEF présents à la cérémonie.

La Directrice de la Formation, Honorée Kouamé a mis en exergue la portée significative des Institutions de formation et d’éducation féminine (IFEF), à travers des statistiques. 

"Depuis leur création en 1958 jusqu’à 2011, le nombre d’IFEF est passé à 124 en 2022. De 3 951, l’effectif des auditrices est passé à 7194 en 2022. De 81,59% en 2020, le taux de réussite aux examens est passé à 95,23% en 2022", a-t-elle révélé.

Elle a également rappelé que "depuis 2016, à l’initiative de la Fondation Orange Côte d’Ivoire, le projet “Maison digitale”, à travers le programme “Education numérique”, a formé 5 386 femmes dites entrepreneures vulnérables dans 17 maisons digitales installées au sein de 17 IFEF" avant de donner les résultats satisfaisants au titre de l’année 2021-2022 "680 candidats admis aux examens sur un effectif de 714, soit un taux de réussite de 95,23%".

Cette cérémonie de rentrée solennelle a été aussi, l’occasion pour les responsables du ministère de récompenser les meilleures auditrices de l'année écoulée et de saluer l'effort de sept (7) directrices ou encadreuses admises à faire valoir leur droit à la retraite.

Ainsi les neuf (9) meilleurs auditrices à raison de trois dans chacune de catégories (Couture adulte, Couture Enfant et Pâtisserie ont reçu du matériel de travail.

Quant aux agents admis à faire valoir leur droit à la retraite, ils ont reçu des diplômes de distinction.