PUBLICITE

Abidjan accueille la 3è assemblée générale du Réseau africain des télédiffuseurs

Publié le 14 nov. 2022 à 15:56

  • Abidjan accueille la 3è assemblée générale du Réseau africain des télédiffuseurs

Crédit Photo : Agence ivoirienne de presse (AIP)

La 3è assemblée générale du Réseau africain des télédiffuseurs (RAT) s’est ouverte lundi 14 novembre 2022, à Abidjan-Cocody, avec la participation d’institutions de télédiffusion de la Côte d’Ivoire, du Bénin, du Burkina Faso, de la Guinée Bissau, du Mali, du Niger, du Togo, et du Sénégal.

Cette rencontre durera trois jours et porte sur ’’La viabilité des télédiffuseurs du Réseau africain des télédiffuseurs’’.

 Les réflexions graviteront autour des questions liées, entre autres, au paiement des droits de diffusion par les éditeurs, aux possibilités d’élargissement des missions des opérateurs, au modèle économique de la Télévision numérique terrestre (TNT), aux partenariats stratégiques et aux possibilités de création d’un bouquet UEMOA que les Etats accueilleront, a expliqué le ministre de la Communication et de l’Economie numérique, Amadou Coulibaly.

Porté sur les fonts baptismaux en novembre 2021, au Burkina Faso, le RAT regroupe les principaux pays membres de l’Union économique et monétaire ouest africain (UEMOA). L’organisation communautaire avait adopté le cahier des charges et les conventions régissant la transition vers la TNT, dans le respect des engagements pris en 2015 avec l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Plusieurs présentations vont meubler cette session notamment, “La réduction du bloc des fréquences de la TNT : Enjeux et perspectives pour les sociétés de diffusion”, la reprise des signaux des chaînes publiques de l’UEMOA (Aspects techniques et modèle économique” et ” Les problématiques de recouvrement des droits ou redevance de diffusion et contributions au financement des opérateurs de diffusion”.

Les membres du RAT visiteront ensuite la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), ainsi que le Centre national d’exploitation, à Abobo. Par ailleurs, en marge des travaux, Ils tiendront leur assemblée générale qui se soldera par la déclaration dite " Déclaration d’Abidjan".

C’est en mai dernier, lors de sa 2ème assemblée générale que le choix s’est porté sur la Côte d’Ivoire pour abriter cette assemblée.