PUBLICITE

Ban_Cash RTI

Les ingénieurs du génie civil en Côte d’Ivoire émettent l’idée de se muer en Ordre

Publié le 4 déc. 2022 à 14:04

  • Les ingénieurs du génie civil en Côte d’Ivoire émettent l’idée de se muer en Ordre

Crédit Photo : Agence ivoirienne de presse (AIP)

Les ingénieurs du génie civil en Côte d’Ivoire, rassemblés samedi 3 décembre 2022 à l’occasion de la 2ème édition de « Les rendez-vous du génie civil », ont émis l’impérieuse nécessité de se muer en Ordre, à l’instar de d’autres ordres, pour être plus efficaces et valoriser leur noble métier.

Le président de la chambre nationale des ingénieurs-conseils et experts de Côte d’Ivoire (CHANIE), Coulibaly Souleymane, dans sa conférence inaugurale sur le thème central, « Rôle et responsabilités des ordres professionnels dans la sécurisation des professions et de la protection des civils : cas du génie civil », a lancé un cri de cœur pour la création de cet ordre de sa coopération.

"C’est avec cet instrument que la Côte d’Ivoire pourrait maîtriser les risques liés à l’unicité du marché régional (…). Les objectifs sont réalisables si nous mutualisons nos efforts. C’est à nous de valoriser notre métier et nous comptons sur la création de l’ordre pour y parvenir", a déclaré M. Coulibaly. Il a rappelé que depuis le 16ème siècle, ailleurs dans le monde "la nécessité de s’organiser pour être plus efficace a été comprise".

Le ministre-gouverneur, Robert Beugré Mambé, parrain de l’édition 2022, lui-même membre du corps d’Ingénieur génie civil a promis s’investir dans la création de cet ordre. Il a estimé que le génie civil est très essentiel au développement.

"Je ne peux qu’encourager les initiateurs de ce rendez-vous. Si on pouvait mesurer l’intérêt du génie civil, beaucoup chercherait à l’être", a-t-il assuré.

Il a déploré les écroulements en cascade d’immeubles qui met en péril la vie des gens. "Notre cœur et notre âme saignent quand nous voyons les immeubles qui s’écroulent. Il est important que les bureaux de contrôle soient sur les chantiers pour contrôler la mise en œuvre. On doit s’organiser entre ingénieurs de génie civil, car le monde se construit à partir du génie civil", a-t-il indiqué.

Le président du comité d’organisation de "Les RDV du génie civil", Hyacinthe N’Guessan Moni, a pour son part expliqué que cet évènement est une rencontre de distinctions et de partages d’expériences, en hommage au président Félix Houphouët-Boigny et au ministre Jean-Michel Moulod.

"Ce projet vise à promouvoir la concertation et la synergie entre les ingénieurs civils de Côte d’Ivoire afin que, une fois par an les plus illustres édifient les autres membres de la famille, les plus jeunes honorent collectivement les moins jeunes, la disponibilité des anciens rassure les jeunes et renforce leur psychologie", a-t-il indiqué.

Quelques sept personnalités du génie civil ont reçu le « prix Félix-Houphouët-Boigny pour la promotion du génie civil "tandis que quatre ingénieur ont reçu le « prix Jean-Michel Moulod pour le meilleur retour d’expériences".