PUBLICITE

MyOp_970x90

200 personnes victimes des inondations dans le N’zi reçoivent l’assistance du Gouvernement à hauteur de 16 millions FCFA

Publié le 18 nov. 2022 à 12:49

  • 200 personnes victimes des inondations dans le N’zi reçoivent l’assistance du Gouvernement à hauteur de 16 millions FCFA

Crédit Photo : Frédéric Goré-Bi

Ce sont près de 200 personnes du village d’Alloko-Koffikro dans la sous-préfecture d’Ananda, qui ont reçu l’assistance du Gouvernement. Une localité détruite à moitié ainsi que les plantations de ses habitants complètement dévastées, suite à la sortie de son lit du fleuve N’Zi.

L’Etat de Côte d’Ivoire par le truchement du ministère de la solidarité et de la lutte contre la pauvreté, a offert 30 tonnes de ciment, 300 feuilles de tôle et du numéraire, des vivres et non vivres d’une valeur de 16 millions de FCFA.  

Myss Belmonde Dogo, Ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, s’est rendue à Allokokoffikro, dans la région de l’Iffou, pour manifester la solidarité et la compassion du Gouvernement aux sinistrés de cette localité, suite à l’inondation d’une partie du village, et des plantations par les eaux du fleuve N’zi.

"Les populations du département d’Ananda ont connu deux sinistres, en septembre et en octobre et pour le président de la république, Alassane Ouattara tout ivoirien quel qui soit, peu importe son ethnie et son appartenance religieuse doit recevoir la compassion du gouvernement en cas de sinistres" a déclaré d’emblée, la ministre de la Solidarité. 

Continuant sur sa lancée, Belmonde Dogo a salué et encouragé l’esprit de solidarité qui a prévalu à Alloko-koffikro, notamment la mise en place d’un comité de crise qui a permis et faciliter la prise en charge des ménages en détresse, dès les premières heures de la survenance du sinistre.

"Nous vous demandons de nous aider à reloger nos sinistrés. Madame la Ministre comme on le dit la route précède le développement et ici à Allokokoffikro les routes sont impraticables, comme vous l’avez constaté en arrivant ici, aujourd’hui", a-t-il déploré.

Pascal Kra Koffi, porte-parole des victimes et président du comité de crise, a pour sa part, adressé des mots de reconnaissance et de gratitude au Gouvernement et surtout au Chef de l’Etat, Alassane Ouattara pour toutes ces actions de solidarité à l’égard des populations ivoiriennes et notamment celles d’Alloko-koffikro.

Pascal Kra a profité de l’occasion pour présenter quelques doléances des sinistrés à la ministre Belmonde Dogo.

"Nous vous demandons cela parce que nous avons réussi à ramener nos jeunes, nos enfants au village afin que ceux-ci puissent s’y construire une vie meilleure au lieu d’errer en ville à ne rien faire", avant d’ajouter " nos enfants sont obligés d’aller dans les villages voisins pour suivre les cours, alors nous souhaitons l’achèvement du collège".

Des doléances auxquelles, la ministre de la Solidarité et de la lutte contre la pauvreté a répondu favorablement.

Il faut rappeler que les inondations du village d’Allokokoffikro ont eu lieu les 24 septembre et 04 octobre dernier. Cette sortie du lit du fleuve N’ZI est la première depuis 1968.