PUBLICITE

Ban_Cash RTI

Amédé Kouakou demande à l’entreprise en charge du chantier de l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonaise, d’accélérer les travaux

Publié le 27 oct. 2022 à 17:33

  • Amédé Kouakou demande à l’entreprise en charge du chantier de l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonaise, d’accélérer les travaux

Le ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier, Amédé Kouakou, a demandé à l’entreprise en charge des travaux de l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonaise (Consortium de Konoike Construction Co., Ltd. et de P. S. Mitsubishi) d’accélérer les travaux pour tenir dans les délais, lors d’une visite du chantier, jeudi 27 octobre 2022.

Démarré le 1er mars 2021 pour une durée de 30 mois, les travaux sont prévus s’achever le 28 février 2024.

Selon le ministre Amédé Kouakou, l’état d’avancement global des travaux à ce jour est estimé à 17 % pour un taux de consommation de délai de 55%.

Il a précisé que ce retard est dû à la Covid 19 promettant que l’entreprise japonaise en charge des travaux et la mission de contrôle ont pris l’engagement de tenir dans les délais impartis.

« Nous avons demandé à l’entreprise que cet ouvrage soit terminé car malgré la première phase, il y’a toujours un problème d’engorgement à ce carrefour. Nous pensons que ce problème sera résolu avec la fin de l’ouvrage », a-t-il précisé soulignant qu’un plan est en cours pour traiter ce problème au niveau des carrefours environs.

Les travaux de construction de la phase 2 de l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonaise coûteront de 25 milliards de FCFA, comme la phase 1.

Cette deuxième phase permettra d’ajouter à l’échangeur un troisième passage supplémentaire en hauteur dans le sens de Marcory-Treichville en cours de réalisation au carrefour Solibra. Cet échangeur vise à atténuer considérablement les embouteillages entre l’aéroport et le Plateau.

Fruit de la coopération ivoiro-japonaise, la première phase de l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonaise a été livrée et inaugurée le 16 décembre 2019.