Un séisme a fait trembler samedi la ville de Milan dans le Nord de l'Italie et un certain nombre d'habitants se sont précipités dans les rues, sans que des victimes ou dégâts soient signalés dans l'immédiat, a-t-on appris auprès des services d'urgence.

 

La secousse, d'une magnitude estimée à 4,4 par l'Institut national de géophysique et de vulcanologie (INGV), a été ressentie dans toute la Lombardie, région dont Milan est le chef-lieu, mais les pompiers ont indiqué n'avoir reçu aucun appel au secours.

 

L'épicentre était situé à Bonate Sotto, une ville située près de Bergame, dont le maire Carlo Previtali a déclaré à la presse qu'"il n'y a aucune panique ou inquiétude particulière" parmi les habitants.

 

Des habitants se sont plaints sur Twitter de devoir subir un séisme alors qu'ils endurent déjà une quatrième vague de coronavirus. La Lombardie avait été très durement frappée par le virus au début de la pandémie l'an dernier.

 

Les tremblements de terre sont fréquents en Italie, la plupart sont mineurs et ne provoquent guère de dommages. Le dernier séisme d'importance en date, d'une magnitude de 5,3, a tué 34 personnes en 2017 dans le centre du pays.