Ancien conseiller diplomatique, puis ministre des Affaires Étrangères de Laurent Gbagbo, Alcide Djédjé fait son retour au gouvernement. Il a été nommé ce mardi 06 avril 2021, en qualité de Ministre délégué auprès du Ministre d’État, Ministre des Affaires Étrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora, chargé de l’Intégration Africaine, dans le premier gouvernement du Premier ministre Patrick Achi.

 

Ancien élève du cycle supérieur (filière diplomatie) de l’École Nationale d’Administration (ENA) d'Abidjan, Alcide Djédjé est également diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Lyon (France).

 

Diplomate de carrière, il a d’abord été, chargé de la coopération avec l’Afrique, ensuite promu chef de la division Afrique à la sous-direction de la coopération bilatérale de 1987 à 1988. De novembre 1988 à juillet 1989, il est nommé chargé de la coopération avec les organisations du système des Nations-unies et la Communauté Économique Européenne (CEE) à la sous-direction de la coopération multilatérale.

 

Entre juillet 1989 et mars 1991, il occupe le poste de chef de la division Nation-unies avant d’intégrer le cabinet d’Amara Essy, alors Ministre des Affaires Étrangères en qualité de chargé d’études. Il aura pour tâche, entre autres, la rédaction des projets de discours.

 

Ambassadeur hors grade, Alcide Djédjé a exercé plusieurs fonctions au sein dudit ministère. Premier secrétaire à l’ambassade de Côte d’Ivoire en Afrique du Sud de juillet 1994 à janvier 2000, sous-directeur des privilèges et immunités diplomatiques d’avril 2002 à janvier 2005, il lui incombait la responsabilité de gérer les privilèges et les immunités consentis aux diplomates étrangers en vertu des conventions de Vienne sur les relations diplomatiques et consulaires.

 

Conseiller diplomatique de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, il sera chargé de conduire les accords politiques de Ouagadougou en 2007, avant d’être nommé par la suite, Représentant spécial de la Côte d’Ivoire à l’ONU, jusqu’en 2010, puis, ministre des Affaires Étrangères entre décembre 2010 et avril 2011 dans le gouvernement Aké N'Gbo.

 

De retour d’exil après la crise post-électorale de 2011, il se rapproche du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), et devient en janvier 2017, Conseiller technique du ministre des Affaires Étrangères d’alors, Marcel Amon Tanoh.

 

Militant de longue date du Front Populaire Ivoirien (FPI), le diplomate lance en septembre 2018, son mouvement politique le Congrès pour la Consolidation de la République et le Développement (CONCORDE).

 

Pendant de nombreuses années, il a travaillé à redorer le blason de la diplomatie ivoirienne, désormais Ministre délégué auprès du Ministre d’État, Ministre des Affaires Étrangères, il aura à charge le portefeuille de l’Intégration Africaine.

 

Né le 22 octobre 1956 à Abidjan, il est père de trois (03) enfants.