PUBLICITE

MyOp_970x90

La direction régionale du Ministère des ressources animales alerte sur un foyer de rage canine à Bondoukou

Publié le 18 nov. 2022 à 09:43

  • La direction régionale du Ministère des ressources animales alerte sur un foyer de rage canine à Bondoukou

La direction régionale du Ministère des ressources animales et halieutiques (MIRAH) de Bondoukou alerte sur un foyer de rage de canine à Bondoukou, selon un communiqué. Selon la directrice régionale du MIRA), Roselyne Bonhoulou épouse Atse, les populations doivent prendre des précautions d’usage pour éviter d’être victimes de la rage qui est une maladie mortelle.

“Vaccinons nos animaux de compagnie”, a-t-elle préconisé, soutenant que tout animal retrouvé dans la rue sera considéré comme sans propriétaire et abattu par les services vétérinaires .

Un arrêté préfectorale du préfet Sory Sangaré, entré en vigueur depuis le 20 octobre 2022 pour trois mois, indique les normes à suivre. “Est déclarée infectée par la rage canine, la commune de Bondoukou », indique ce document

Cette décision préfectorale ordonne, notamment, la vaccination obligatoire des chiens, des chats et les autres animaux de compagnie, l’interdiction de la circulation des chiens, à moins qu’ils ne soient tenus en laisse et muselés et la capture et la mise en fourrière des chiens trouvés en liberté sur la voie publique ou dans les lieux publics.

Dans ce cadre, tout animal atteint de la rage, à quelque espèce qu’il appartienne, sera immédiatement euthanasié ou abattu. Vont être également abattus, les chiens, les chats ainsi que tout autre mammifère en captivité ou en liberté, non vaccinés, mordus par un animal enragé ou ayant été en contact avec lui, conclut le document.