La ville d’Abengourou abrite depuis mardi 18 janvier 2022, un atelier de renforcement des capacités des 60 femmes leaders des organisations de la société civile (OSC) dans la région de l’Indénié-Djuablin sur leurs droits civils et la gouvernance associative.


L’atelier est organisé par la Fédération des mouvements féminins de la commune d’Abengourou et région (FEMFECA-R) avec l’appui du Fonds européen de développement (FED), dans le cadre de la deuxième phase du projet Leadership et initiative des acteurs non étatiques (LIANE). Le but est d’outiller les femmes du département d’Abengourou en matière des droits civils des femmes et des enfants, de gouvernance associative.


Selon la présidente de la FEMFECA-R, Koufimba Koné, la formation fait suite à une enquête menée dans le cadre du projet dont les résultats font état d’une résurgence des cas de difficultés d’accès aux droits des femmes et des enfants dans la région de l’Indénié-Djuablin.


"Cette enquête a montré que dans le domaine de la santé, de l’état civil, de la sécurité et de la vie familiale, ou de la liberté de penser, il y a un manque formel de connaissance des droits des femmes et des enfants en matière de droit civil", a souligné Mme Koné à l’ouverture de l’atelier.


Elle a ajouté que les résultats montrent que les femmes continuent d’être toujours victimes de violences basées sur le genre. Outre cela, la FEMFECA-R note une faible capacité des associations, membres dans leur gestion quotidienne et dans l’atteinte de leurs objectifs.


L’objectif de la faîtière des mouvements féminins de la région est d’amener à travers cet atelier les 60 femmes leaders des OSC à connaître leurs droits civils et de les revendiquer auprès des autorités administratives. "Pour nous, il s’agit surtout de consolider leur implication dans les initiatives de prise de décision politique publique et de bonne gouvernance dans la région de l’indénié-Djuablin".


L’atelier de renforcement technique des compétences des leaders féminins d’Abengourou est organisé en deux groupes. La première vague a regroupé 30 femmes du mardi 11 janvier 2022 au vendredi 14 janvier 2022. La deuxième vague prend fin le 21 janvier 2022.