Au total, 1387 jeunes en difficultés ont été resocialisés et formés à un métier dans les centres du service civique, dans le cadre du service civique d’action pour le développement (SCAD), a révélé, mardi 25 janvier 2022, le directeur de l’Office du service civique national (OSCN), Touré Mamadou.


Invité de la tribune hebdomadaire du Centre d’information et de communication gouvernemental (CICG) portant sur l’Agence emploi jeunes, le directeur de l’OSCN a fait savoir que plus des jeunes ayant échoué ou abandonné l’école, sans qualification ou sans emploi, ainsi que ceux ayant fait l’addiction à l’alcool et à la drogue ont été mis en stage dans des entreprises et ont pu avoir un emploi formel.


Touré Mamadou a expliqué que ces jeunes sont admis dans les centres du service civique après un profilage dans leurs différents quartiers et une visite médicale préalable pour voir leur état de santé.


Selon le directeur de l’OSCN, les jeunes, souffrant de certaines maladies, contagieuses ou dangereuses pour la pratique des sports, sont autorisés à venir dans le centre après des soins médicaux.


« S’il a des maladies pour lesquelles on ne peut pas l’admettre dans le centre, soit les maladies contagieuses, soit un certain nombre de maladies qu’on ne peut pas traiter et qui est dangereuse pour la pratique des sports, on préfère qu’il se soigne avant de revenir dans le dispositif. Donc voilà comment les 1387 jeunes ont été profilés », a-t-il indiqué, précisant que la prise en charge d’un enfant dans ce programme engendre un coût d’un million de FCFA.


Sur une période trois ans, ce sont au total 4982 jeunes qui ont été traités dans les dispositifs du service civique, a fait savoir l’invité de « Tout savoir » du CICG, ajoutant que les jeunes qui représentent plus de 77% de la population ivoirienne, demeurent une priorité pour le président Alassane Ouattara et pour le gouvernement conduit par le Premier ministre, Patrick Achi.


Ils placent, pour l’année 2022, l’emploi des jeunes et des femmes au cœur du PsGouv2. D’ailleurs, le gouvernement envisage la construction de 14 centres de service civique sur tout le territoire national avec le recrutement de 14 000 jeunes en 2022, signale-t-on.