Dans le cadre de la lutte contre la COVID 19, les Rotary Club Abidjan Bietry et le Rotary Club Abidjan 2 plateaux initient des séances de vaccination. Le vendredi 02 avril a été la date choisie pour la première séance de vaccination à laquelle des dizaines de rotariens issus de plusieurs clubs, ont pris part au centre de vaccination du Parc des sports de Treichville.

 

Il s’agit à travers cette action de mobiliser le maximum de rotariens, d’inviter les populations à se faire vacciner et de sensibiliser au respect des mesures barrières. `

 

Selon Antonio Dahouindji, Président du Rotary Club Abidjan Bietry "être Rotarien, c’est donner l’exemple, c’est s’engager pour le bien être des autres". Pour lui, c’est à juste titre que son club est engagé dans la lutte contre la COVID 19. Il appelle donc à une mobilisation des Rotariens et des populations.

 

Ami Fané, présidente du Rotary Club Abidjan 2 Plateaux qui a reçu sa première dose de vaccin, invite les populations à saisir cette opportunité afin de se protéger elles-mêmes et partant protéger les autres.

 

Cette activité a enregistré la présence de la sénatrice, Marie Irène Richmond Ahoua, Ancien Gouverneur du district 9101, Coordonnateur de zone Afrique francophone et représentante du Rotary à la Banque Africaine de Développement (BAD).

 

Elle s’est félicitée de cette activité qui cadre parfaitement avec les axes stratégiques du Rotary. Selon la sénatrice, c’est tout à fait normal, dans la mesure où, le Rotary, initiateur de la vaccination contre la poliomyélite depuis 1979 est une organisation de services engagée pour le bien-être des populations. Poursuivant elle a exhorté les populations à se faire vacciner et à respecter les mesures barrières pour briser la chaine de transmission du virus.

 

Le Président du Rotary International, Holger Knaack s’est réjoui des efforts inlassables des membres qui sont passés à l’action contre cette pandémie mondiale.

Il invite par la même occasion les membres à aider à lutter contre la défiance et la désinformation à l’égard des vaccins car la sensibilisation est cruciale et il faut communiquer sur l’efficacité des vaccins pour protéger des vies.

 

Toutefois il indique que les vaccinations contre la polio doivent se poursuivre sans relâche.