L’Agence universitaire de la francophonie (AUF) en collaboration avec ses implantations à travers le monde célèbre les 14, 15 et 16 septembre son soixantième anniversaire d’existence au monde. En Côte d’Ivoire, les festivités ont démarré par une cérémonie d’ouverture officielle le mardi 14 septembre, au siège de la représentation pays de l’AUF, sis à l’Ecole Normale Supérieure (Université Félix Houphouët-Boigny).


 Selon le Professeur Jocelyne Bosson, par ailleurs représentante pays de l’AUF, ces 60 ans confirment le leadership de cette institution dans la recherche de financement pour l’amélioration de l’enseignement, la gouvernance, la Recherche et de la vie associative des universités membres. Elle en a profité pour faire le bilan de cette agence qui existe en Côte d’Ivoire depuis 1994 (27ans).


Ce qu’on peut retenir d’essentiel, c’est qu’en Côte d’Ivoire, l’Agence universitaire de la francophonie a apporté son expertise aux universités publiques et privées. Elle a accompagné des enseignants, depuis qu’ils sont étudiants jusqu’à leur titularisation.


L’agence a aidé les postulants du CAMES à pouvoir réussir leur inscription sur les listes d’aptitudes du CAMES. Elle a apporté son appui au CAMES dans la rédaction de sa politique de Recherche. Et même encore, elle est avec le CAMES pour la mise en ligne de 1000 cours financés par l’Union européenne (UE).


Au niveau des gros projets pilotés, l’AUF a accompagné les universités sur l’élaboration de leur maquette pédagogique, sur la rédaction de leur plan stratégique et le développement d’un campus numérique partenaire, installé à l’université Nangui Abrogoua. Elle a soutenu l’Université virtuelle de Côte d’Ivoire dans la création de studios MOOC (Cours ouverts et massifs en ligne), d’espaces numériques. Les premiers MOOC de la Côte d’Ivoire ont été conçus avec son expertise.


Aujourd’hui, grâce à l’AUF la Côte d’Ivoire peut se vanter d’avoir des cours en ligne, des Formations ouvertes et à distance (FOAD) avec les universités de Man et Daloa.


"Les perspectives à venir prennent en compte la création de centre d’employabilité francophone dont le premier sera logé à l’AUF Côte d’Ivoire à Abidjan avec des représentations dans toutes les institutions universitaires. Ce centre a pour vocation de permettre l’insertion des étudiants dans le monde professionnel", a annoncé Jocelyne Bosson.  


Par ailleurs, la cérémonie d’ouverture du soixantième anniversaire de l’AUF a été rehaussée par la présence de plusieurs personnalités dont des représentants des Ministères de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, de la Communication, des médias et de la Francophonie et du Directeur général de l’ENS.


L’un des temps forts de cette manifestation a été le panel ayant pour thème : "Entrepreneuriat féminin, obstacles et opportunités, cas de la Côte d’Ivoire". Ce panel a été animé par Koutouan Félicité, Directrice de l’entrepreneuriat féminin au Ministère de la Femme, de la famine et de l’enfant, Hammond Edwige, présidente de l’interprofession Karité, et Raïssa Banhoro, Directrice Simplon Côte d’Ivoire.


Ces festivités ont été placées sous la présidence de Slim Khalbous, Recteur de l’AUF et sous la direction de Ouidad Tebba, Directrice régionale Afrique de l’ouest.


Créée le 13 septembre 1961, l’AUF compte 1007 représentations membres reparties dans 10 régions du monde.