En conférence de presse d’après match, le milieu de terrain de la Côte d’Ivoire, Franck Késsié, est revenu sur les difficultés des Eléphants en début de tournoi. Celui qui a été désigné meilleur joueur du match contre l’Algérie, a aussi affirmé que ses coéquipiers et lui montent en puissance.


La Confédération Africaine de Football (CAF), a désigné Franck Késsié comme meilleur joueur de la rencontre entre Eléphants et Fennecs. La Côte d’Ivoire s’est imposée par 3 buts à 1. Le milieu de terrain a ouvert le score à la 12e minute.


"C’est un trophée individuel mais pour moi c’est un trophée collectif parce que on a vu du collectif ce soir, on a vu une très grande équipe de la Côte d’Ivoire. On s’est battus ensemble et à la fin on a obtenu le résultat" clame Franck Késsié.


L’Ivoirien, qui avait essuyé le courroux de supporteurs via les réseaux sociaux suite à sa prestation lors des matchs contre la Guinée Equatoriale et la Sierra Leone, a démontré toute l’étendue de son talent face aux Fennecs.


"Le plus important pour moi était de continuer de travailler, de continuer de bosser et je savais que je pouvais apporter plus à mon équipe donc je ne faisais que bosser. Par contre, je me suis blessé en début de saison, ça explique un peu mon rendement mais on est déjà à la compétition on ne va pas penser à tout ça" a précisé Franck Késsié.  


Déjà qualifiée avant le choc face à l’Algérie, la Côte d’Ivoire a évolué très libérée mais engagée. Contrariant tous les plans algériens. Les Eléphants ont livré une copie plaisante pendant 90 minutes. Combattifs, agressifs, solidaires, omniprésents sur les ballons, tout était presque parfait. 


"Les premiers matchs étaient comme les matchs de préparation. Petit à petit on monte pour aller le plus loin possible. Je pense avec les matchs à venir on va faire plus qu’aujourd’hui" a promis l’homme du match. Il n’a pas manqué de rappeler la préparation quelque peu bâclée de l’équipe : "on a fait pratiquement deux semaines de préparation où on s’entrainait à 5 ou 6, on ne s’est pas vraiment préparés. On n’a pas eu de matchs amicaux. Quand tu arrives dans ce genre de compétition sans la moindre minute jouée c’est difficile".

 

Le 26 janvier 2022, en 8e de finale, les protégés de Patrice Beaumelle vont affronter l’Egypte. En 10 confrontations, le choc entre ces deux formations a tourné 7 fois en faveur des Pharaons pour 2 matchs nuls. Les Eléphants ne se contentant que d’une seule victoire.