L'équipe d'Argentine ira bien disputer la Copa América au Brésil, qui a hérité de l'organisation du tournoi malgré la gravité de la pandémie de Covid-19 après les renoncements de la Colombie et de l'Argentine.

 

"Grâce à un énorme effort de l'AFA (Association du football argentin), qui a mis à disposition tous les outils nécessaires pour assurer chacun des soins spécifiques, l'équipe nationale se rendra au Brésil pour jouer la compétition continentale" a déclaré la fédération argentine dans un communiqué.

 

La presse a fait état de protestations parmi les joueurs de plusieurs sélections sud-américaines, dont l'Argentine, qui ne souhaitaient pas disputer la compétition en raison de la situation sanitaire toujours alarmante dans le nouveau pays hôte, le Brésil. Le pays décompte 470.000 décès et quelque 17 millions de personnes infectées par la maladie depuis le début de la pandémie.

 

L'Argentine a refusé d'accueillir la Copa car elle fait aussi face à une recrudescence de la pandémie, avec plus de 80.000 décès et près de quatre millions d'infections. La Colombie, qui devait co-organiser l'évènement, a également décliné l'invitation en raison du soulèvement populaire qui l'a secouée depuis fin avril.

 

"Tout le personnel de l'équipe albiceleste travaillera ensemble pour surmonter cette adversité qui, malheureusement, touche tous les Sud-Américains", a déclaré la fédération argentine.