Le club Belenenses, décimé par le Covid-19, a demandé jeudi que son prochain match du Championnat du Portugal de football, prévu lundi, soit reporté, une semaine après avoir été contraint d'affronter Benfica avec seulement neuf joueurs disponibles.

 

"Il est urgent que la Ligue, comme elle en a le devoir, reporte le match entre Vizela et Belenenses pour cause de force majeure", a réclamé l'équipe lisboète dans un communiqué envoyé à l'AFP.

 

Une vingtaine de cas de contamination au variant Omicron du coronavirus, les premiers enregistrés au Portugal selon l'Institut national de santé (Insa), ont été détectés dans le club. L'ensemble de l'effectif et de l'encadrement se trouvent depuis à l'isolement.

 

Samedi dernier, le club du quartier lisboète de Belém a dû disputer un match de Championnat, un derby contre Benfica, alors que seuls neuf joueurs étaient disponibles. Un gardien de but a dû être aligné comme joueur de champ et la rencontre a été interrompue avant la fin quand, à la suite de blessures, il n'y avait plus que six joueurs en mesure de continuer. La limite réglementaire est de sept. Belenenses était mené 7-0 à la 48e minute.

 

Le maintien de ce match en dépit de la situation sanitaire de Belenenses a suscité une levée de bouclier au Portugal. La presse a parlé de "honte" (A Bola) et estimé que le foot portugais avait "touché le fond" (Record).

 

Le président du prestigieux Benfica, Rui Costa, avait parlé d'"une page noire du football portugais" en écartant toute responsabilité de son club.

 

Le président de Belenenses, Rui Pedro Soares, a affirmé que sa demande de report du match contre Benfica avait été repoussée par la Ligue au motif qu'il disposait du nombre de joueurs suffisant. Un responsable de la Ligue cité dans les médias locaux a confirmé avoir eu un contact téléphonique avec Soares mais a démenti avoir reçu une "demande formelle" de report.

 

Mercredi, la Ligue a reporté un match de la 13e journée, opposant Tondela et Moreirense, en raison d'un foyer de Covid dans le club hôte.

 

Le choc entre Benfica et le Sporting Portugal, autre club de la capitale, aura bien lieu vendredi. Les joueurs de Benfica ont tous été testés négatifs après le match contre Belenenses. En revanche le Sporting sera privé de son capitaine, l'Uruguayen Sebastian Coates, infecté par le Covid-19.