PUBLICITE

Ban_Cash RTI

L’Autorité mauritanienne de régulation des transports s’imprègne de l’expérience ivoirienne

Publié le 9 déc. 2022 à 07:47

  • L’Autorité mauritanienne de régulation des transports s’imprègne de l’expérience ivoirienne

L’Autorité de régulation du transport intérieur (ARTI) a reçu une délégation de l’Autorité de régulation et d’organisation des transports routiers (AROTR) de la République islamique de Mauritanie qui a effectué du 16 au 18 novembre 2022 à Abidjan, une mission d’étude et de partage d’expériences.

La mission de l’AROTR a débuté par une séance de travail au siège de l’ARTI avec le président du Conseil de régulation, Albéric Kacou et ses collaborateurs.

A cette occasion, le directeur général de l’ARTI, N’Zi Assamoua Désiré, a présenté la structure et son mode de fonctionnement, avec un accent particulier sur des projets dont celui de l’audit des opérateurs de visites techniques automobiles, réalisé en juin 2022 en collaboration avec un opérateur privé. A l’issue de l’exposé, les deux Autorités ont convenu de mettre sur pied les bases d’une coopération technique.

À cet effet, le président de l’AROTR, El Hacen Ould Mohamed Ould Awane, a souhaité voir se développer des relations de partenariat et de jumelage avec des structures du secteur des transports clés des pays de la sous-région dont la Côte d’Ivoire et en particulier avec l’ARTI. Il a souligné la nécessité de mettre en place un outil commun de recherche des financements nécessaires à la réalisation des infrastructures des transports.

La délégation mauritanienne, accompagnée de l’ambassadeur de la République islamique de Mauritanie en Côte d’Ivoire, a ensuite été reçue en audience par le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly puis par le directeur de cabinet du ministère des Transports, Dioman Coné.

Les échanges ont porté sur l’importance que les gouvernements ivoirien et mauritanien accordent à la relation amicale entre les deux Etats, et l’intérêt de consolider la coopération dans le domaine des transports.

Les responsables de l’AROTR ont aussi rencontré ceux de l’Autorité pour la mobilité urbaine du Grand Abidjan (AMUGA) et du Projet du transport urbain d’Abidjan (PTUA).

Deux autres structures techniques, le Centre de gestion intégré (CGI) de Quipux Afrique et la Société ivoirienne de contrôle technique automobiles et industriels (SICTA) ont fait également fait l’objet de visite.

À Quipux Afrique, l’occasion a été donnée à l’AROTR de découvrir le système de transport intelligent (STI) avec la vidéo-verbalisation et la base de données des transports dont elle a la charge.

La délégation de l’AROTR a eu l’occasion, lors de son passage au centre de contrôle technique de la SICTA à Vridi, de participer au processus de visite physique et automatisée des automobiles.

La mission de l’AROTR a pris fin avec des perspectives de collaboration avec l’ARTI.

Créée en décembre 2014, l’ARTI a pour objectif de réguler le transport intérieur en Côte d’Ivoire en vue d’améliorer la circulation des biens et des personnes dans un secteur des transports sain, sur l’ensemble du territoire national. Elle a pour champ d’action le transport routier, le transport fluvio-lagunaire, le transport ferroviaire et le transport maritime (en ce qui concerne le cabotage).

En tant que régulateur du transport intérieur, l’ARTI a aussi pour rôle de veiller au strict respect de la réglementation en vigueur en matière de transport intérieur.