PUBLICITE

Ban_Cash RTI

La revue de presse des quotidiens ivoiriens du vendredi 04 novembre 2022

Publié le 4 nov. 2022 à 08:05

  • La revue de presse des quotidiens ivoiriens du vendredi 04 novembre 2022

Divers sujets ont été développés par les tabloïdes ivoiriens, vendredi 04 novembre 2022.

Le quotidien pro-gouvernemental Fraternité Matin ouvre avec les propos du chef de l’Etat Zimbabwéen à l’issue de l’audience jeudi 03 novembre 2022 à Abidjan avec le Président Alassane Ouattara : «Croissance économique/Emmerson Mnangagwa : Je suis très impressionné par le développement de la Côte d’Ivoire».

De son côté, Le Patriote, quotidien proche du parti au pouvoir, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP)  barre à sa Une, «PDCI-PPA-CI : Trop faibles pour inquiéter le RHDP ! Pour le journal, ‘’les deux leaders Bédié et Gbagbo’’ divisent plus qu’ils ne rassemblent»

En réponse, Le Nouveau Réveil, quotidien proche de l’opposition, table sur l’interview du porte-parole du PDCI, Bredoumy Soumaila sur la chaîne NCI qui explique que le souci de son parti ‘’c’est d’être fort et d’avoir un candidat pour remporter la bataille de 2025’’.

Dernière Heure, rappelant les évènements de la présidentielle de 2020, barre à sa Une: «Il y’a 2 ans, Ouattara instaurait un blocus policier chez Bédié».

Notre Voie également propre de l’opposition met en exergue une interview du président du parti africain contre l’injustice qui prévient: qu’« On ne joue pas avec le pouvoir ».

Toujours dans l’actualité politique, L’Intelligent d’Abidjan fait une excursion à Yopougon auprès des potentiels candidats avant l’élection municipale de 2023.

Le Temps se penche sur la situation sécuritaire avec la menace djihadistes dans le Nord de la Côte d’Ivoire et affiche: «Le rapport explosif  qui dit tout et explique le mode opératoire des terroristes»

Le Matin met en lumière le projet de l’Autoroute Abidjan-Lagos, précisant que  «c’est bouclé ». «Patrick Achi : C’est le résultat du travail du Président Ouattara ». Le journal précise que le secrétariat du projet s’installe à Abidjan.

Le Bélier estime que les docteurs sont les exclus du programme Côte d’Ivoire solidaire.

L’Avenir, pour sa part, s’interroge sur les enfants surdoués soulignant que “la folie n’est pas loin” avec des propos étayés le Directeur de l’hôpital psychiatrique de Bingerville.