PUBLICITE

Ban_Cash RTI

La libération sans condition des 46 soldats détenus au Mali demandée par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO

Publié le 23 sept. 2022 à 21:49 Modifié le 30 sept. 2022 à 04:24

  • La libération sans condition des 46 soldats détenus au Mali demandée par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO

Les autorités maliennes sommées de libérer sans condition les 46 soldats ivoiriens détenus sur leur territoire. Réunis à New York ce 23 septembre 2022 pour un sommet extraordinaire, les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ont examiné la situation de ces 46 soldats ivoiriens au Mali.

La Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, après des discussions approfondies autour du mémorandum présenté par Thomas Boni Yayi, Médiateur dans cette crise, a regretté le maintien en incarcération des 46 soldats ivoiriens malgré tous les efforts de médiation. Elle "condamne avec fermeté l’incarcération continue de ces soldats, dénonce le chantage exercé par les autorités maliennes dans cette affaire et demande la libération sans condition des 46 soldats détenus au Mali".

Une mission de Haut niveau composée des Chefs d’Etat du Ghana, du Sénégal et du Togo va se rendre incessamment au Mali à l’effet de la libération des soldats ivoiriens.

Pour rappel, le 10 juillet 2022, 49 soldats ivoiriens, non armés, ont débarqué au Mali dans le cadre d’une mission officielle. Ils ont été arrêtés par les autorités maliennes, avant d’être inculpés pour "tentative d'atteinte à la sûreté extérieure de l'État". Depuis, la Côte d’Ivoire a entrepris des démarches pour la libération de ses soldats. Seules les 3 femmes du contingent ont été libérées le 3 septembre 2022. Malgré toutes les médiations pour obtenir la libération des 46 autres soldats, les autorités maliennes restent impassibles.

A noter que les autorités maliennes n’ont pas participé à ce sommet qui a réunis les Présidents Alassane Ouattara (Côte d‘Ivoire), Adama Barrow (Gambie), Nana Addo Akufo-Addo (Ghana), George Weah (Liberia), et Macky Sall (Sénégal). Thomas Boni Yayi (Médiateur de la CEDEAO), Moussa Faki Mahamat (Président de la Commission de l’Union africaine), Dr Omar Alieu Touray (Président de la Commission de la CEDEAO), Mahamat Saleh Annadif (Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel). Les Chefs d’Etat du Cap-Vert, du Niger, du Nigeria, de la Sierra Leone, du Togo et du Bénin, se sont faits représenter.