PUBLICITE

Ban_Cash RTI

Le 4e pont d'Abidjan devrait être livré en fin de cette année 2022

Publié le 9 juin 2022 à 11:58 Modifié le 29 sept. 2022 à 14:16

  • Le 4e pont d'Abidjan devrait être livré en fin de cette année 2022

Abidjan se met au diapason des plus grandes villes du monde. La capitale économique de Côte d'Ivoire est en plein chantier. Des travaux de construction d’infrastructures routières qui devraient faciliter le déplacement des populations sont ainsi visibles dans plusieurs quartiers de la ville. Un projet qui prend en compte la construction du 4e pont, qui reliera la commune de Yopougon à celle du Plateau, est désormais dans sa phase terminale.

A en croire un rapport de la Banque mondiale sorti en 2019 et portant sur l’économie ivoirienne, on compte plus de dix millions de déplacements chaque jour à Abidjan et chaque ménage dépense environ 2 dollars et perd plus de 3 heures sur les routes.

Conséquences, les embouteillages font perdre énormément d’argent aux usagers et occasionnent une baisse de la croissance du Pib. Le gouvernement ivoirien, sous l’impulsion du Président de la République, Alassane Ouattara, a entrepris depuis 2011 de grands ouvrages routiers sur toute l’étendue du territoire national pour désenclaver les villages et raccorder les régions et/ou départements.

Pour apporter une réponse appropriée à la fluidité du trafic au niveau de la capitale économique Abidjan, un 3e pont reliant les communes de Cocody et de Marcory avait été construit il y a quelques années. La métropole s'apprête à jouir d’un 4e pont. Selon le Chef de l’État, il devrait être prêt pour cette fin d’année 2022.

Lors d’une visite de chantier le 3 février 2022, le ministre de l'Equipement et de l'Entretien routier de Côte d'Ivoire, Amedé Kouakou, a insisté sur le respect des délais de livraison de l’infrastructure, mais aussi sur la sécurité des travailleurs du chantier. « Nous avons échangé avec l’entreprise sur ce point, nous avons traduit la vision du Président, c’est que pour ce pont qui est très important pour la ville d’Abidjan, surtout pour les habitants des trois communes, ce délai doit être respecté », a-t-il déclaré devant la presse nationale et internationale.