PUBLICITE

Ban_Cash RTI

En détention préventive, Dani Alves transféré dans une autre prison

Publié le 23 janv. 2023 à 18:58

  • En détention préventive, Dani Alves transféré dans une autre prison

Accusé de viol et en détention provisoire depuis vendredi, le footballeur brésilien Dani Alves a été transféré lundi dans une prison voisine proche de Barcelone avec des bâtiments plus petits afin de "garantir la sécurité et une cohabitation normale" au sein du centre, ont indiqué des sources pénitentiaires.

L'ancien joueur du club mexicain des Pumas avait d'abord été conduit vendredi à la prison de Brians 1, à quelque 40 kilomètres de la grande métropole catalane.

Mais pour mieux assurer la sécurité et le bon fonctionnement des pavillons carcéraux où vivent les prisonniers, les autorités pénitentiaires catalanes ont décidé de transférer le joueur de 39 ans dans la prison de Brians 2, qui jouxte celle où il se trouvait jusqu'alors, ont précisé ces mêmes sources. 

Ce centre pénitentiaire héberge davantage de détenus, mais les bâtiments où ils sont incarcérés sont plus petits, avec en moyenne 80 prisonniers par unité contre environ 200 à Brians 1.

Cette taille plus petite se prête mieux à l'accueil de détenus célèbres comme Dani Alves, ont indiqué ces sources pénitentiaires, assurant qu'aucun incident n'était à l'origine de ce transfert.

Après s'être soumis à une évaluation par les agents du nouveau centre, Alves devrait en principe partager les prochains jours une cellule avec un autre détenu.

Les proches de l'ex-international brésilien, qui nie les faits qui lui sont reprochés, envisagent de déposer un recours contre son placement en détention provisoire décidé vendredi par une juge pour un "délit présumé d'agression sexuelle", qui, dans le code pénal espagnol, comprend le viol.

Une jeune femme accuse Alves de l'avoir violée fin décembre dans les toilettes d'une discothèque à la mode de Barcelone, selon une source proche du dossier.

Les contradictions dans le discours du joueur et le risque de fuite à l'étranger ont été déterminants dans la décision de la juge, a indiqué cette même source.

Quelques heures après l'annonce de son inculpation, le club mexicain des Pumas avait annoncé qu'il mettait mis fin au contrat de Dani Alves, prévu initialement pour durer jusqu'à juin 2023.