PUBLICITE

Ban_Cash RTI

ATTI54 est le « Bébé le plus Choco » d’Attinguié et Akoupé-Dzeudji

Publié le 3 déc. 2022 à 20:57

  • ATTI54 est le « Bébé le plus Choco » d’Attinguié et Akoupé-Dzeudji

ATTI54 est le « Bébé le plus Choco » d’Attinguié et Akoupé-Dzeudji. Il a remporté le 26 novembre dernier, l’étape de cette présélection du concours, qui, selon les organisateurs, a pour objectif de sensibiliser au bien-être de la mère et de l’enfant. Il est suivi des bébés ATTI48 et ATTI18, respectivement 2è et 3è.

"Le but est d’exhorter les femmes à se rendre dans les centres santé, dès l’apparition des premiers symptômes de la grossesse, pour une prise en charge et un suivi prénatal", a déclaré Antoine Aristide AKE, président de l’ONG La joie des tout-petits, initiateur du concours. Selon lui, cela va permettre d’avoir des bébés en bonne santé, sans maladie congénitale et contribuer à l’éradication de certaines pathologies enfantines.

Il a profité de l’occasion pour inviter les mères à fréquenter les centres de santé pour leurs bien-être et celui du bébé

A cette étape des présélections, 100 bébés ont été enregistrés pour la compétition. Au final, celui portant le brassard numéro 54, est sorti du lot, en se hissant à la 1ère place. Il valide ainsi sa place pour la finale prévue se tenir en février 2023.

Pour participer au concours, l’enfant doit être né dans un centre de santé, avoir au moins 4 consultations prénatales pendant la grossesse (la mère), l’enfant doit avoir un extrait d’acte de naissance, allaiter son nourrisson au lait maternel durant six mois et le bébé doit avoir un âge compris entre 3 mois et 2 ans.

Jean-François Ahouo, parrain de la cérémonie et fils de la localité, a offert des kits d'accouchements aux mères et les a exhortés à prendre soins de leurs enfants. La veille, une opération de don de sang avait été organisée pour venir en aide au centre de santé et aux populations dans le besoin.

Ayant pour thème « Pour ma santé et le bien-être de ma famille, j’assainie mon environnement », ce concours vise à inculquer aux ivoiriens, l’importance du suivi sanitaire des enfants et des familles.

Après Attinguié et Akoupé Dzeudji, le cap sera mis dans les semaines à venir sur Bingerville, pour une autre étape.